24/01/2012

Vue sur le profil Facebook d'André Santini, député de Vanves, sa réaction sur le vote du Sénat quant à la loi punissant la négation de génocides

En ayant adopté hier soir la proposition de loi réprimant la négation des génocides reconnus par la loi, le Sénat a fait preuve du même sens du devoir que l'Assemblée nationale, et l'on ne peut que s'en féliciter.

Grâce à ce texte, plus personne ne pourra nier en France la réalité historique du génocide arménien, que notre Parlement a lui-même reconnu à travers la loi du 29 janvier 2001.